Pour toute demande de soumission, veuillez remplir le formulaire.

14-04-2021 | Par :

Croissance des valeurs immobilières en région

Ces temps de pandémie ont fortement marqué le marché de l’immobilier et en particulier celui des unifamiliales dans les régions limitrophes de Montréal. Les récents rapports immobiliers sont unanimes sur le phénomène d’exode depuis Montréal vers les banlieues et les secteurs de campagne.

Une popularité grandissante est constatée pour les MRC limitrophes de la RMR de Montréal et les chefs-lieux régionaux notamment Saint-Hyacinthe, Sorel-Tracy, Salaberry-de-Valleyfield et Joliette.

L’unifamiliale est demeurée le type d’habitation le plus convoité cette année, malgré une forte hausse de la demande pour les condos en banlieue.

Un tiers des ménages ayant acheté en banlieue en 2020 en provenance de Montréal ont choisi d’habiter un condo comparativement à deux tiers qui ont opté pour l’unifamiliale. [SCHL, 2021]

La croissance de la région de Montréal en a nécessairement été impactée, passant de 18 pour mille en 2019 à 2,3 pour mille entre le 1er juillet 2020 et le 1er juillet 2019. [Institut de la statistique du Québec, 2021]

Les professionnels de l’immobilier s’accordent sur le fait que le télétravail a fortement contribué à ce mouvement en se généralisant et en devenant une option sur le long terme pour de nombreux acheteurs. Ainsi, la demande de logements devrait demeurer forte pour les unifamiliales en région en 2021.

D’ailleurs, cette demande accrue en région donne inévitablement l’avantage aux vendeurs et se reflète à travers une augmentation importante des prix moyens et médians, notamment des unifamiliales. Entre autres, le prix médian d’une unifamiliale dans la région de Lanaudière a ainsi augmenté de 12,2% en 2020. De plus, on doit souligner que le faible inventaire en parallèle a certainement soutenu cette croissance des prix.

Finalement, les chalets dans les centres de villégiature ont également le vent-en-poupe. Une récente étude menée par Caprea à Saint Côme fait ressortir d’importantes plus-values pour les propriétaires de chalets qui ont vendu en 2020. [Caprea, 2021]

Source : Caprea, département des études de marché (secteur Saint-Côme)

Les chalets vendus dans ce secteur après mars 2020, soit durant la pandémie, ont des taux de croissance particulièrement élevés, certains atteignent même jusqu’à 20% de croissance annuelle.

Cette dite croissance découlant de la pandémie mondiale risque d’avoir des effets pour encore quelques temps.

Un projet de développement en tête ? Vous souhaitez en savoir plus sur le potentiel du marché immobilier dans votre secteur ? N’hésitez pas à contacter le département des études de marché de Caprea, toute l’équipe se tient disponible pour répondre à vos questionnements en vous proposant des solutions sur mesure.

Retour en haut